Gênes urinaires & ménopause

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

À la ménopause et pré-ménopause, il n’est pas rare de voir les cas de gênes urinaires augmenter. Si les troubles urinaires ne sont pas spécifiques à la ménopause, ils n’en sont pas moins fréquents1,2. Selon une étude menée sur 1 075 femmes, 50 % des femmes post-ménopausées ont des troubles mictionnels alors que l’on compte seulement 12 % des cas avant 30 ans et 36 % des cas de 30 à 50 ans.

  • 64 % des femmes rapportent des effets négatifs sur la vie sentimentale et sexuelle3.
  • 72 % sur leur vie personnelle3.

Pourquoi ?

Comme pour la plupart des désagréments de la ménopause, les modifications hormonales et notamment la carence en œstrogènes sont les principaux facteurs responsables des troubles urinaires à cette période de la vie. En effet, un amincissement de la muqueuse de la vessie peut apparaître, provoquant ainsi l’écoulement involontaire de petites quantités d’urine lorsque l’on rit, éternue… Il est aussi fréquent d’uriner plus souvent, particulièrement la nuit.

La carence oestrogénique entraîne une augmentation du pH qui facilite l’adhérence bactérienne.

La flore vaginale se modifie. Cette flore aussi appelée « flore de Döderlein » est constituée principalement de Lactobacilles. Ceux-ci empêchent les germes potentiellement pathogènes présents normalement dans le vagin ou venus de l’extérieur de prendre le dessus. Or, à la ménopause les lactobacilles diminuent de 50 %4, d’où un système immunitaire fragilisé et une protection diminuée.

En parallèle, grandes et petites lèvres s’atrophient, le vagin devient pâle, perd de sa souplesse et de son épaisseur, ne produit plus de transsudation spontanée. Apparaît alors une sécheresse intime lors de la ménopause, de degrés divers, entraînant un inconfort vaginal1.

D’où une augmentation des gênes urinaires à la ménopause

Conscient des désagréments causés par la ménopause, Ménophytea® vous invite à découvrir sur son site Internet son tout nouveau produit de la gamme Intimité : Ménophytea® Confort Urinaire. Visitez dès maintenant le site Internet http://www.menophytea.com/

Vous pourrez également découvrir les autres produits Ménophytea® de la gamme Intimité (Ménophytea® Hydratation Intime, Ménophytea® Hydration Intime crème de soin et Ménophytea® Désir), ainsi que ses autres gammes :

· Gamme Silhouette (Ménophytea® Rétention d’eau, Ménophytea® Ventre Plat…)

· Gamme Equilibre (Ménophytea® Bouffées de chaleur, Ménophytea® Sommeil)

· Gamme Beauté (Ménophytea® Anti-âge, Ménophytea® Capillaire)

(1) FANTL JA, CARDOSO L, Mc CLICH DK. Estrogen therapy in the management of urinary incontinence in postmenopausal women : a meta-analysis ; first report of the hormones and urogenital therapy committee. Obstet

Gynecol 1996; 88 (5): 745-9.

(2) ULMSTEIN U. On urogenital ageing. Maturitas 1995; 21: 165-9.

(3) IFOP Nutrivercell enquête réalisée en juillet 2012 auprès de 1563 femmes âgées de 18 ans et plus.

(4) ANSBACHER R. Vaginal flora. J Clin Practice in sexuality 1990 spe. Issue 11-13.

Voir aussi : bouffées de chaleur, sécheresse intime menopause, ballonnements menopause

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »